Vous êtes ici : Doortal > Actualités > BLOC-PORTE ISOPLUS : nouveaux essais AIR EAU VENT (AEV)

BLOC-PORTE ISOPLUS : nouveaux essais AIR EAU VENT (AEV)

Voici quelques photos des nouveaux essais AIR EAU VENT (AEV) réalisés cette semaine en laboratoire officiel. C’est un nouveau concept de seuil avec plinthe automatique que l’équipe R&D de DOORTAL vient de tester sur le bloc-porte ISOPLUS 1.5 afin d’étudier son comportement en terme de perméabilité à l’air, d’étanchéité à l’eau et de résistance au vent.

  

ESSAIS AIR EAU VENT (AEV) DES BLOCS-PORTES

La mention AEV sur un bloc-porte indique sa perméabilité à l’air, son étanchéité à l’eau et sa résistance au vent. Les essais sont réalisés selon les normes européennes en vigueur tel que détaillé plus bas. Les menuiseries doivent avoir des performances AEV plus ou moins élevées selon la région climatique, la catégorie de terrain d’environnement ainsi que la hauteur du bâtiment au-dessus du sol.

DEROULEMENT DES ESSAIS AEV

Avant de débuter les essais Air, Eau, Vent, des essais de force de manœuvre sont réalisés suivant la norme NF EN 12046-2, classement suivant la norme NF EN 12217. Ces essais consistent à déterminer la force de manœuvre à l’ouverture et à la fermeture du vantail. Ensuite sont réalisés les essais AIR EAU VENT.

La perméabilité à l’air (A), suivant les normes NF EN 1026 pour la méthode d’essai et NF EN 12207 pour le classement. Des essais de perméabilité à l’air sont réalisés en pression positive et négative : application des pressions par paliers et mesures de la déperdition. Les calculs sont réalisés en tenant compte de la surface totale du bloc-porte ainsi que la longueur de joint d’étanchéité. La perméabilité à l’air est classée de 1 à 4, le chiffre le plus élevé correspondant à la meilleure perméabilité.

L’étanchéité à l’eau (E), suivant les normes NF EN 1027 pour la méthode d’essai et NF EN 12208 pour le classement. L’arrosage de la menuiserie en même temps que l’application de pressions d’air permet de rechercher d’éventuelles fuites. Deux méthodes d’arrosage A ou B sont applicables et déterminent l’orientation des buses d’arrosage en fonction de l’exposition de la menuiserie (partiellement protégé de la pluie ou non). Le nombre de buses à mettre en place est définit en fonction de la largeur de la menuiserie. L’essai consiste à arroser la menuiserie pendant 15 minutes sans pression, puis d’appliquer des pressions de plus en plus importante, tout en continuant l’arrosage, par palier de 5 minutes. Dès l’apparition de quelques gouttes dans une zone non prévue pour recevoir de l’eau, l’essai doit être arrêté. Pour être classé à une pression, le bloc-porte doit rester imperméable pendant toute la durée de cette pression. L’étanchéité à l’eau est classée de 1B à 7B, le chiffre le plus élevé correspondant à la meilleure étanchéité.

La résistance au vent (V), suivant les normes NF EN 12211 pour la méthode d’essai et NF EN 122010 pour le classement. Ces essais sont réalisés en 4 étapes :

– mesure de la flèche du vantail en appliquant des pressions positives et négatives

– essais de pressions répétées permettent de vérifier la résistance du bloc-porte sur 50 cycles de pressions négatives et positives

– nouvel essai de perméabilité à l’air permettant de valider ou non la performance obtenue lors du 1er essai

– essai de pression de sécurité, consistant à simuler une forte rafale de vent et vérifier la résistance du bloc-porte.

La résistance au vent est classée de 1 à 5, le chiffre le plus élevé correspondant à la meilleure résistance.